;

Si je m’écoutais…je m’entendrais

Claire Beaudoin - 11/09/2014 -

Ce livre est un très bon ouvrage sur la communication, car ayant lu « heureux qui communique » de Jacques Salomé, on retrouve dans ce livre l’importance de la communication.

Il est clair que dans un premier temps, avant de communiquer avec les autres, j’ai besoin de communiquer avec moi-même.

Ce livre m’a permis de me rendre compte de l’importance de la communication dès le plus jeune Age. Beaucoup d’entre nous, n’ont pas appris à communiquer, avec des parents persuadés d’être à l’écoute, car ils ne reculaient pas devant les réponses et pensant bien faire. Mais ces bien des années plus tard qu’on se rend compte que la vrai communication ne se déroule pas comme ça, car dans ce cas de figure nous ne tenons pas vraiment compte de notre interlocuteur et de ce qu’il nous dit.

Souvent nous subissons les critiques d’autrui, l’accusation et cela parce que la personne en face, ne m’entend pas, et qu’elle veut que ça soit comme elle l’a voulu, ou comme elle l’entend, ou parce que mon message n’est pas clair. Car « c’est en acceptant le vécu de l’autre, et non en le faisant mien, que je trouve l’essence de la communication » (tiré du livre)

Les auteurs nous expliquent aussi qu’il est important de s’arrêter sur le lien qui nous unis, sur la relation que nous entretenons avec autrui bien souvent confondu avec les sentiments.

 Que ça soit mon conjoint, mon fils, ma mère, et bien que nous soyons clair avec ce que nous sommes (idées, vision du monde, gouts, envies) et bien il faut retenir une chose, nous sommes tous différents et nous nous sommes tous construits à notre façon, même si l’éducation des parents laisse des traces (je ne parle pas forcement de négatif). Ton avis t’appartient, tes envies aussi, tes gouts...Il ne faut pas être bloqué, retenu, ne pas être nous, car nous ne sommes pas comme les autres, car il est tellement bon d’être soi. Pour moi c’est être en paix. De ce fait dans les relationsn, il ne faut pas culpabiliser, ou prendre la responsabilité des situations difficiles qui ne sont pas miennes.

Ce livre n’a fait que confirmer ma vision de la relation à soi et aux autres, c'est-à-dire, que si on se comprend, on s’écoute et bien, ça nous permet de mieux comprendre et accepter les autres. De plus il faut tenir compte de notre environnement que l’on apprend à gérer et de ce fait on se respecte, et on est d’autant plus en harmonie avec soi et avec les autres.( limites, blocages, croyances….)

Se séparer des grands saboteurs, qui nous empêchent d’être nous, et soyons prêt pour le changement, et n’oublions pas qu’il n’est jamais trop tard pour s'ecouter « être soi »,